Oh No! Oh My! US

Oh No Oh My se forme à Austin, Texas, à l’automne de l’année 2004 et enregistre une série de démos. Entrainé par le succès de ces morceaux, le groupe s’attire rapidement des fans pendant l’été 2006, et arrive ce moment magique où les démos assemblées en toute hâte prennent la forme d’un album intitulé “Oh No! Oh My!”, entrainant le groupe en tournée à travers les USA pour les deux années à suivre, partageant la scène avec des groupes tels que les Flaming Lips ! et divers festivals comme le Lollapalooza. Tout ceci conduit Oh No Oh My à envahir l’Europe, se baladant à travers tout le continent.

Les quatre de Oh No! Oh My ! confirment tout le bien que l'on pensait d'eux. Folk Pop rafraîchissante, psychédélisme mesuré, electronica sous-jacente, ces citoyens d'Austin nous rappellent que le Texas n'est pas que terre de country ou de bluegrass de bouseux. Candides les Oh No! Oh My! ? Si à l'écoute de leur musique, on a souvent envie d'éclater des ballons en suçotant quelque glace à la fraise, la démarche n'est pas non plus dénuée d'une discrète mais délicieuse ironie...

Après plusieurs tournées et une longue introspection, les membres du groupe ont une épiphanie. Il s’est alors passé près de quatre ans depuis que le groupe s’est essayé à composer et enregistrer une large collection de morceaux. Après bien du temps passé à écrire et enregistrer, le groupe est maintenant prêt à sortir un ensemble de douze morceaux flambants neufs à travers le monde, nommé "People Problems". Parce que la plupart des problèmes proviennent des gens, et qu’y a t-il de mieux que d’écrire à propos des gens et de nos problèmes avec eux ? Rupture stylistique plutôt dramatique des morceaux précédents qui les ont fait connaître, les chansons de "People Problems" sont plus sombres, d’une plus grande envergure, et incluent des arrangements pour un quatuor à cordes. C’est grand. C’est puissant. C’est calme. C’est court. C’est long. C’est toutes ces choses et plus encore.

website | myspace | facebook
powered by d-web