Quiet BE | namur

alternative, pop

Quiet est fier d’annoncer la sortie de son premier album auto-produit : The Grammar of Night. Plus de dix années d’expériences musicales diverses ont poussées Quiet à franchir le cap de l’album. Tout en continuant à offrir ses couleurs musicales et à puiser dans ses doutes existentiels des textes torturés via lesquels le groupe s’était forgé une réputation sur la scène indépendante, Quiet a ajouté à sa palette de nouveaux tons grâce à l'utilisation d'éléments électroniques et d'instruments classiques. Cette évolution marque un nouveau tournant dans l’histoire du groupe, poussant le quatuor vers des territoires encore inexplorés par celui-ci.

Fondé en 1998 dans la région d'Andenne suite à la rencontre de Jérôme Henriette et de Sébastien Schmit (maintenant actif dans K-Branding), Quiet a joué un grand nombre de concerts à travers toute la Wallonie, participant au passage à la finale du Concours Circuit en 2001. Durant cette période, Quiet enregistrera deux démos (A bitter place & Washday) ainsi qu’un Ep (From the bridge I see light) pour lequel ils intègrent Jérôme Monet dans l’équipe. Ce line-up ne résiste pas à la canicule de 2003 mais après un break de trois ans durant lequel les membres se concentrent sur des projets personnels (MeandIalone, Tristamine, projets de Jazz et de musique contemporaine…), Quiet revient avec une nouvelle section rythmique et sort en catimini une nouvelle démo, The Past Factory. Sur scène, les performances du quatuor sont un savant mélange de puissance, de mélancolie, de rage et de nostalgie noyée dans l'absurde. Début 2009, Quiet se lance enfin dans l’enregistrement d'un premier album : The Grammar of Night ; la nuit étant le moment "rêvé" pour conjuguer l'errance d'une vie à tous les modes.

website | myspace | facebook

Quiet en vidéo

" frameborder="0" allowfullscreen>

powered by d-web