Laetitia Sadier FR

Reconnaissable entre mille, la voix de Laetitia Sadier nous accompagne depuis le milieu des années 90, période durant laquelle on a découvert les pop songs étonnantes, aux accents krautrock, de Stereolab. Très vite devenue indispensable, la voix de Laetitia (tout comme le son de son groupe d'ailleurs), nous régale encore aujourd’hui.

En solo ou avec son projet annexe, Monade, Laetitia Sadier affiche cette même tranquillité, cette même indolence qu'avec son groupe d'origine, ce qui constituerait presque sa "marque de fabrique".

Comme dans Stereolab, mais dans registre plus pop, on goûte ici ces mélodies lascives, ces douces harmonies, qui donnent aux chansons de ce disque un air de vacances, un côté exotique absolument délicieux que l'on trouvait sur l’album d’April March "Chrominance Decoder" paru à l’époque chez Tricatel. Une April March, que l'on retrouve d'ailleurs ici en guest, tout comme Richard Swift, ainsi que d’anciens comparses de Monade.Avec des reprises de Gerswhin, Wendy & Bonnie, de Rita Mitsouko ("un soir un chien" ) et tout plein de chansons aux harmonies vocales subtiles qui rappellent un autre géant des années 90, les High llamas, Laetitia Sadier signe là un des albums les plus réjouissants de cet automne 2010.

myspace
powered by d-web