Nicola Testa BE

C'est en 2006 que Nicola Testa lance son projet solo, aidé par Loic B.O et les Flexa Lyndo qui l’inviteront à leur soirée carte blanche au Théâtre de Namur.

Il remporte cette année là le concours Pure Demo (Pure FM) avec le morceau « Poetry », également plusieurs tremplin festivals (Inc’rock et Octopus Festival) et est qualifié pour la demi finale du Concourt-Circuit. S’en suivront une série de dates en festivals et salles (Autumn Rock Festival, Atelier 210, Le Botanique,…)

Pour ses concerts, il décide de s’entourer de plusieurs artistes afin de donner corps à un spectacle visuel et théâtral, melant musique, vidéos, lumières et danse. Décris comme un spectacle à l’univers classieux, poétique et envoûtant; les performances de Nicola Testa ne laissent personne indifférent.

Sa musique est décrite comme authentique, envoutante et raffinée mélangeant synthétique et organique, piano, voix et programmations, le tout enrobé de cordes et chant lyrique. 2008 marquera une pause avec plusieurs négociations et sessions studios pour des maisons d’éditions et de productions qui n’aboutiront pas pour diverses raisons. Encouragé par des artistes tel que Daan, et après une période durant laquelle il se consacre à son travail de comédien et décorateur sonore pour différentes pièces, Nicola se remet au travail avec Thibaud De Craeye du groupe Machine Skud avec lequel il finalise un nouvel EP intitulé « Wanderland » en Mars 2010. Nicola offre un disque aux influences Dance, Rock, à la musique Tribale et Synthétique, une production plus aboutie, melant toujours le piano, les programmations et les cordes, le tout baignant dans un univers aérien et subtil. Quand à ses influences, on pourrait citer David Bowie, Kate Bush, Klaus Nomi ou encore Madonna et Abba, des films comme le Rocky Horror Picture Show, La Nuit Du Chasseur et l’univers de David Lynch…

website | myspace | facebook
powered by d-web